blogs cheval
Blogscheval.net vous est proposé par les Haras nationaux

12/10/2009

Équitation de légèreté , dressage : ....... " Vous cherchez l'équilibre et tout est là." ......... Étienne Beudant à René Bacharach

L'équitation de légèreté avec Baucher, Faverot de Kerbrech, Beudant et L'Hotte pour l'étude de la deuxième manière de Baucher.

                                                                      

Étienne Beudant sur Vallerine - 1926 - Brilliant Piaffer.
"Et lorsqu'il descend jusqu'au piaffer,
il faut que les jarrets ... et que les genoux ... ,
tout en se portant en avant comme si le cheval voulait gagner du terrain."
(Général L'Hotte)

 

Pour les amateurs de dressage, pour les cavaliers persuadés qu'il n'y pas d'incompatibilité entre équitation sportive et équitation savante, Étienne Beudant, "l'écuyer mirobolant", le "Mozart de l'équitation" livre sa doctrine: le dressage d'un cheval doit aboutir à son utilisation optimale aussi bien en terrain varié qu'au manège, à l'obstacle que sur le plat .


Vallerine monté par Étienne Beudant (1925 - 1927)
Extension du membre antérieur gauche.
"... C'est uniquement l'action qui, en faisant passer les forces en avant,
produit la bonne extension des membres antérieurs et le pas espagnol. "(Vallerine - 2005)
Étienne sur Beudant Robersart II, au trot à extension soutenue - 1915
"L'élévation maximale de l'encolure, combinée avec le ramener outré,
donne et fixe la vraie position qui, dès lors, ne se perd plus,
même dans les mouvements les plus difficiles. "
(Général De Faverot Kerbrech)


..... Le site "Equi-leger.fr" essaie d'analyser et de faire partager cette "équitation de légèreté" avec pour objectif de faire " observer et réfléchir " sur la méthode " Main sans jambes, jambes sans main " en hommage à ces écuyers parfois et injustement "oubliés".
"  ... mais l'étude de " main sans jambes, jambes sans main " m'a inculqué l'idée fixe incorrigible de propager ce principe par tous les moyens possibles, afin de contribuer à éviter au cheval les mauvais traitements dont il est trop souvent victime en dressage.                                    SE - Beudant p. 73

"Equi-leger.fr" va essayer de contribuer, modestement certes, à son désir, pour " favoriser l'expansion des idées et des procédés de dressage exposés dans Extérieur et haute école."                                            VA - Beudant p.117  


Mabrouk monté par Étienne Beudant - 1916 --
Étude du piaffer
"... Main pour demander la légèreté, puis jambes, puis main, puis jambes ..." (Général de Faverot Kerbrech
)


Ce sur quoi tout repos :

* Calme et mettre en confiance;

* L'équilibre par l'élévation de l'encolure;

* Le "main sans jambes, jambes sans main";

* Décomposer la force et le mouvement;

* L'impulsion par la légèreté bien comprise;

* Du Cheval droit par les effets d'appui de rênes;

* Les descentes de main et de jambes pour "la Liberté sur parole";

tels sont les derniers principes émanant de toute "une vie" de cet écuyer, novateur inimitable que fût Baucher.
Baucher sur Partisan




La conclusion d'Étienne Beudant:

" Partout donc, à l'extérieur comme en haute école, le succès est à celui qui applique le mieux

vis-à-vis du cheval cette maxime de Baucher, l'artiste inimitable

qui a émerveillé ses contemporains ( Général L'Hotte ) :

"Qu'il croie qu'il est son maître et c'est alors qu'il est notre esclave."

Là réside, selon moi, la vérité équestre." "




         
Vallerine montée par Etienne Beudant - 1926 --
Passage étendu ou de gazelle.
"La perfection exige,
lorsque le passage est porté à sa plus grande extension,
que les ressorts tout en se tendant demeurent flexibles."
(Général L'Hotte)
      
Mabrouk monté par Étienne Beudant - 1915 --
Position passage d'extérieur.
"Et lorsque dans la bouche entr'ouverte,
la langue goûte le frôlement du mors,
impressionné par le seul poids des rênes,
l'animal est en équilibre "
(Beudant)